Traducción en español del Original

DOCUMENT CONFIDENTIEL

Solvang, Californie – USA, le 23 août 2010          page 1/1

DE JEAN-CLAUDE BROUILLET
1870, Stills Meadows – Solvang, CA 93463 - USA

à la Escribana Nélida Josefina Chavez de Gonzalez Daher
Perú 691 c/ Toledo
Asunción - Paraguay

Madame,

Je vous remercie, vous et votre soeur la Abogada Betina Chavez, d’avoir bien voulu recevoir le 19 juillet passé mon fondé de pouvoir, “apoderado”, au Paraguay, le journaliste Jean-Claude Criton.

Au cours de la conversation que vous avez eue avec lui, vous lui avez dit me connaitre, et surtout bien connaitre mon fils Vladimir Brouillet, et vous lui avez transmis des informations importantes.

Vous comprendrez combien je suis étonné de savoir que c’est CHEZ VOUS, en votre Etude, que Patrick Humbert, a vendu la propriété “finca” #11046 de Eldorado S.A., ayant une “litis” de ma part, une hypothèque de la part de la Banque BBVA et un contrat de location “arrendamiento” en cours,

Patrick Humbert est connu au Paraguay pour ses escroqueries, avec comme complice sa femme, Teresa Aguero de Humbert (voir l’affaire pour laquelle il a fait DEUX séjours en prison: LLORENS vs HUMBERT en copie attachée, et ma plainte pour escroqueries, falsification de documents publics, usage de faux documents publics, falsification de signatures, et association de malfaiteurs auprès de la Fiscalía # 3 de Asunción).

Je suis le propriétaire de 90% des actions des deux Sociétés Anonymes au Paraguay, Eldorado S.A. et Rancho California S.A. (j’ai commis la GRAVE erreur de DONNER à Patrick Humbert, il y a quelques années des actions de ces deux sociétés, sans aucune compensation en argent, uniquement par amitié )

Depuis plus de TROIS années, ce personnage, aidé en cela par quelques complices, notaires, comptables, syndics et avocats, est en train de VENDRE TOTALEMENT, donc de céder illégalement les biens sociaux des deux sociétés (bétails, terres, matériel d’exploitation agricole, comme cela figure dans l’Acte de cession que vous avez réalisé le 7 juin de 2010). Je me réserve donc, comme la LOI paraguayenne me l’ordonne, de poursuivre en justice tous les complices de ce sinistre escroc dont le seul but aujourd’hui est de vider de tout leur contenu mes sociétés ILLEGALEMENT, à son profit.

J’ai déjà alerté la Presse Internationale ( http://www.ParaguayEldorado.com ) ainsi que les autorités paraguayennes, françaises et américaines (ma femme et trois de mes enfants sont citoyens américains) sur ces délits portant atteinte à la réputation de votre beau pays, que j’aime, le Paraguay.

J’ai également récemment appris, par des informations provenant du “Consejo de la Magistratura” que le Magistrat Enrique Bacchetta aurait rendu une visite vers les 20 ou 21 Juillet 2010, à la Fiscalia 3 pour faire pression sur le Procureur qui a en charge mes dossiers. (La Fiscalia #3 traite actuellement mes plaintes au Pénal - pour escroqueries, faux et usage de faux - contre Humbert, sa femme, un notaire et leurs complices),

De plus, il y a quelques jours, j’ai appris que l’avocat des Humbert avait donné sa démission et qu’il était remplacé par le Dr. José Ignacio Gonzalez Macchi, frère d’un ancien Président de la République.

Tout ceci pour vous dire que ce dossier est VOLONTAIREMENT POLITISÉ, et que ceci n’est pas à l’honneur des politiciens qui veulent aider une association de malfaiteurs à me déposséder de mes biens. Cette spoliation de mes biens me cause un énorme prejudice, à ma femme, à mes enfants et à toute ma famille.

Il est bon de faire savoir à tous, que par le fait d’un faible pourcentage de professionnels peu scrupuleux (2 ou 3% des personnels des professions judiciaires!!) et de personnes acceptant des “coimas” à tous les niveaux (cf: déclarations du Magistrat de la Cour Suprême José Altamirano:”…afirma que pedido de coima es una práctica común en Tribunales de Asunción - La Nación 29/11/2008), cela donne à votre pays une mauvaise image qui se transmet vers les investisseurs potentiels.

Le Paraguay mérite mieux que cela!

   Jean Pierre Victor Claude BROUILLET

CC:  
- Ambassador Liliana Ayalde, U.S. Embassy in Asunción, Paraguay
- à Monsieur l’Ambassadeur de France au Paraguay
- à Monsieur le Président du Sénat, le Sénateur Gonzalez Daher – Asunción
- à Madame Maris LLorens, Asunción
- à Messieurs Jorge et Nicolas Viveros Gomez, acheteurs de la finca # 11046 de Eldorado S.A.
- à Jean-Claude Criton, “mon fondé de pouvoir/apoderado” au Paraguay.


TRADUCTION de la lettre a la Escribana
Jean-Claude Brouillet habla de sus estancias en Paraguay

página de entrada
Contactos: news@paraguayeldorado.com