Jean-Claude Brouillet habla de sus estancias en Paraguay

Estancias El Dorado y Rancho California
3 de agosto de 2017 - ULTIMA HORA

Traduction de l’article ULTIMA HORA 3 août 2017 Estancias Jean-Claude BROUILLET
La Juge ne rend pas les actions d’un investisseur. Dénonciation.

Après le décès de Jean Pierre Claude Brouillet, principal propriétaire des Estancias Rancho California et El Dorado, son épouse Françoise Sabine Brouillet et le fondé de pouvoir Jean-Claude Criton réclament la rapide restitution des actions qui sont chez la Juge Julia Rosa Alonso. Avant son décès, le propriétaire des estancias avait signé la cession des deux exploitations aux sus-nommés, qui aujourd’hui demandent la restitution de ces actions. Selon l’avocate de Brouillet et de Criton, Angelina Brizuela, la juge Alonso ne veut toujours pas rendre les actions, qu’elle a en son pouvoir depuis maintenant quatre années, car elle demande à ce que ce soit les héritiers qui réclament ces actions. Brizuela a déclaré que la Juge ignore un document du Notaire Luis Antonio Paredes Jara qui, le 26 février 2017, a enregistré le transfert des actions de Jean Pierre Claude Brouillet à son épouse et au fondé de pouvoir. Le litige judiciaire a commencé il y a 11 ans, quand l’investisseur français Jean Pierre Claude Brouillet a dénoncé la mise à sac de ses estancias El Dorado et Rancho California par qui, alors, était son associé, Jean Patrick Humbert, un autre français qui s’est marié avec Maria Teresa Agüero. Les deux estancias possédaient plus de 4.000 têtes de bétail, aujourd’hui, toutes vendues, et les établissements canibalisés. Maria Teresa Agüero-Humbert prétenduement, s’était approprié les actions et s’est instaurée unique propriétaire, laissant de côté Jean-Claude Brouillet, qui a créé les estancias.  

ltimaHoraagosto2017

página de entrada
Contactos: news@paraguayeldorado.com